L'Auto-Eco-Formation

    Alters propose divers dispositifs de travail pour se former en psychanalyse et en pratiques sociales.

    La formation à Alters s’exerce de manière particulière : il ne s’agit pas d’enseignement avec un formateur délivrant son Savoir et des « enseignés » remplis du savoir délivré. Il s’agit plutôt d’offrir un espace de travail, d’auto-formation et de partage de connaissances entre les participants, et qui sait, de quelques effets de transmission…

    L’idée d’auto-éco-formation vient d’une étude sur la théorie de l’auto-eco-organisation proposée par Edgar Morin. Nous avons pris quelques libertés avec le concept qui nous permet de nommer le processus de formation initié à Alters depuis les années 2000 :

    Dans un processus d’auto-éco-formation guidé par un dispositif, chacun s’attèle à l’étude, ou à la lecture et à la confrontation aux énoncés scientifiques, artistiques… de notre époque, construisant ainsi son parcours de formation, qui, au fil du temps, cheminera sur ses voies singulières ; en même temps, dans le partage des énoncés qu’il travaille aux seins des groupes, il contribue à sa propre ouverture ainsi qu’à celle de son environnement ; le partage avec d’autres de questions, contribuent aux remaniements des énoncés de nos disciplines.

    « l’accroissement de l’échange … accompagnent tout progrès de complexité », (Edgar Morin, Introduction à la pensée complexe, 2005).

    Le projet d’Alters, fruit d’une synthèse collective, enrichie des contributions compatibles avec l’esprit associatif voulu par les fondateurs, stipule deux pôles distincts à articuler, afin de permettre une auto formation permanente et inscrite dans un environnement vivant et mouvant de groupes de travail.

    La plupart des groupes de travail proposés à Alters, intéressent aussi bien le dispositif psychanalyse que le dispositif pratiques sociales. Par contre les groupes de lectures singulières du pôle psychanalyse ne sont ouverts qu’à l’issue d’une cure.

    • Des ateliers d’auto éco formation « praxis sociales »:

    Inventer des pratiques professionnelles à partir de la culture de son métier, dégagées de l’hégémonie d’une pensée psychanalytique qui méconnait ces cultures professionnelles. Quels sont les concepts et les théories à partir desquels on peut penser des pratiques sociales hétérogènes comme le soin, l'éducation ou le travail social ? (voir onglet Pratiques sociales : atelier des praxis sociales)

    • Les groupes d’études et de compilation sont ouverts à tous

    Véritables lieux d’initiation à une position de chercheur, condition d’un dialogue avec les sciences sociales, les groupes d’études et de compilation s’attèlent à explorer la culture de la discipline. Il s'agit de se cultiver sur les énoncés constitutifs de la discipline accumulée au cours de son histoire et de son actualité.

    • Les groupes de lecture singulière, ouvert aux psychanalystes

    Ce sont des lieux où, en partant d’un travail qui a été fait sur une question concernant le champ de l’analyse, on en fait une lecture, et « en faire la lecture », c’est inventer sa version d’un texte et élaborer un remaniement théorique

    • Le groupe de confrontation aux contextes de la macro-culture, sont ouverts à tous

    L'analyse comme les autres disciplines est née d'un contexte historique, dans la science et la culture. Pour pouvoir remanier les énoncés d'une discipline comme la psychanalyse, il est nécessaire de se cultiver dans la macro-culture. Ce n'est que dans une confrontation aux contextes d'énoncés de la macro-culture, qu'on peut réinventer les énoncés à travailler dans la psychanalyse.

    Document utile :

    → « Pour une refondation d’ALTERS »