Notre Charte

    Ethique et engagements des membres d'Alters.

    Cette CHARTE découle de l’aboutissement d’un travail pour la création d’un collectif de Recherche et d’Innovation en Pratiques Sociales- déjà grandement élaboré en Septembre 2008.

    Dans le cadre de la Refondation d’ALTERS, la motion votée en Assemblée Générale le 3 Novembre 2015 en fonde sa légitimité.

    Son But

    Elle est le fondement éthique de la pratique des membres qui en sont signataires. C’est un engagement d’appartenance à notre association permettant que le travail qui s’y constitue se réalise dans un cadre protégeant aussi bien pour les membres que pour ceux auxquels ils s’adressent.

    C’est une adhésion nécessaire ayant pour fonction d’associer des personnes qui travaillent aussi bien du côté de la praxis analytique que ceux du côté praxis sociales.

    Sa Constitution

    Les valeurs communes.

    Elle repose sur une conception transversale de la Nature Humaine afin de s’orienter dans une finalité anthropologique où la notion d’Humanité en est la visée.

    L’acceptation de l’existence de deux champs distincts - car ne relevant pas des mêmes lois organisatrices - celui de La Réalité Psychique, celui de la Réalité Sociale, mais nécessitant leur articulation.

    Les Trois Principes Fondamentaux.

    Promouvoir une Ethique de la pratique de l’aide, du soin, de l’éducation, de l’enseignement dans la réalité sociale d’aujourd’hui adossée à la notion d’un appareil psychique animé par le désir sans objet. Cette pratique doit être vectorisée par le désir de celui qui l’acte.

    S’inscrire dans une Pratique Laïque redonnant toute sa place au risque. La souffrance, la maladie, la mort sont inhérentes à l’existence humaine.

    Accueillir toute personne en position de sujet, nous amenant à prendre en considération les expressions de son désir singulier par hypothèse inconscient.

    Il en résulte :

    • Pas d’indexation sur la médicalisation, la psychiatrisation, la psychologisation, les sciences cognitives exclusives, ni sur l’assistanat et toute position caritative.
    • Prendre en compte les effets de la Culture, du Biologique et du Psychique dans l’approche et la compréhension des douleurs et des souffrances.
    • Prise en compte des lois de la Parole et de la Langue nous constituant faisant de nous, humain, une espèce dont le rapport au Réel est voilé.
    • Accueillir ces troubles comme pouvant être en rapport avec la civilisation, soit effet de transfert, d’effet praticien, ou relevant de la singularité du sujet activée par sa position désirante. En découle le refus de toute marginalisation ou attitude de ségrégation.
    • Concevoir que l’angoisse existentielle en son fondement ne relève pas de substances chimiques, mais que si son expressivité nécessite le recours à des psychotropes celui-ci doit être conçu comme redonnant à la personne sa responsabilité décisionnelle dans son souci de ne pas souffrir.
    • Concevoir notre fondement conceptuel dans l’articulation Freud Darwin.
    • S’engager par rapport au contexte social de notre époque, concevoir l’accompagnement social dans une visée non normative, non en position d’enseignement, contextualisé dans ce champ, celui de l’économique, du culturel - ce qui impliquerait de réhabiliter les effets des phénomènes culturels dans les situations de crises sociales.
    • D’inventer des pratiques sociales - pas forcement professionnelles - et se relier aux pratiques émergentes.
    • D’inventer des pratiques professionnelles à partir de la culture de son métier.

    Obligations et Droits.

    En tant que Membre de l’Association :

    Le respect de cette Charte s’accompagnant de l’inscription dans le process de formation relevant de recherches personnelles, en prise et en appui avec celles élaborées par d’autres en lien avec les avancées de la macro culture au terme de notre confrontation ; de la participation active et responsable dans la vie de notre Association ; dans son engagement dans une pratique sociale institutionnelle ou libérale, amène le Conseil d’Administration a garantir à chaque Membre le respect de l’ensemble de son travail et de son questionnement singulier.

    En tant qu’Administrateur :

    Les Membres qui sont élus à ces fonctions doivent veiller au respect des Statuts, de la Charte, du Règlement intérieur et participer activement à la mise en œuvre de la ligne politique issue de l’AG, organiser le process de formation, veiller à l’accueil et la formation des nouveaux sympathisants.

    En tant que citoyen :

    Être engagé dans un lien social et de responsabilité.

    Dans tous les cas à nous interdire :

    En tant que professionnel :

    D’user de la psychanalyse en vue de la constituer en hégémonie de savoir ou de posture de pouvoir, ce qui lui rendra toute sa valeur et nous permettra de concevoir la pratique du lien social- notre signature- comme seule compatible avec l’éthique de notre Association : la relance permanente du Penser désirant. Pas de présentation de cas, pas d’interprétation sauvage dans nos pratiques sociales et professionnelles.

    En tant que membres et administrateurs :

    De déroger aux devoirs qui nous incombent. La notion de professionnel qui précède répond bien sûr de ces devoirs-là.

    L’Arbitrage

    En cas de non-respect de ces obligations et devoirs :

    Le CA devra apprécier si le Membre supposé avoir commis une faute la reconnait, en mesure l’incidence sur la crédibilité de l’Association, sur son Ethique, sur la considération et le respect dû à un ou plusieurs Membres qui s’en sentiraient bafoués et de définir s’il s’agit d’une faute grave nécessitant l’application de l’Article 5 de nos actuels statuts.

    Documents utiles :

    → Règlement intérieur

    → Statuts

    Evènements

    Evènements

    Aucun évènement dans le calendrier