Actualité 2

 

actualite2  

 

Deux textes d'orientation à retrouver dans "Evénements"

- ALTERS, aujourd'hui

- Texte pour la refondation d'Alters, proposition de Marc Thiberge

Actualité 1

 

actualite1  

 

Retrouvez la nouvelle motion d’orientation d’Alters et la charte 2016, produits du travail collectif en cours  de mise en œuvre :

 

menu : Alters/Vie Associative/CA et Comité de rédaction

ou cliquez ici directement => vie associative

 
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
Previous Next
Evénements

bouton3 fini

Nous contacter

bouton3 fini
Ventes en lignes

bouton3 fini

 

se_module_calendrier_130 - style=default - background=
<<   201609<20178 septembre 2017 >201710   >>201809
lun mar mer jeu ven sam dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
130201709

Marc Thiberge

Présentation

Dans le cadre de l'association, Marc Thiberge a fait part de son expérience et de ses recherches sous la forme d’un «séminaire», tous les quatrièmes mardi du mois.
 

2000-2001

Durant les années 2001 2002, Le séminaire a porté sur les enjeux de la psychanalyse et des pratiques sociales au regard des mutations sociales actuelles, avec la nécessicité de prendre en compte, en priorité, la réalité culturelle ;

Ce séminaire a fait l'objet d'une publication en deux tomes: "Psychanalyse et pratiques sociales, inventer!" (tome 1) et "Penser l'acte analytique" (tome 2) qui soulignent l'urgence de pensées et pratiques créatives.

ARGUMENT DU SEMINAIRE DE MARC THIBERGE, Janvier 2001
Nombre d'associations de psychanalystes, fidèles à la tradition instaurée avec la Massen Psychologie et Totem et Tabou, campent sur la conviction que l'organisation sociale ne peut se constituer que sous l'égide du psychologique et revendiquent pour la psychanalyse, de rendre compte des faits sociaux ; pour ne pas avoir, clairement identifié la réalité sociale, en radicale hétérogénéité, avec la réalité familiale d'une part et la réalité psychique d'autre part, cette tendance désespère, trop souvent, ceux pour qui l'hypothèse de l'inconscient, inventé par Freud, aurait pu féconder le social en activant le singulier chez chacun.
De la même manière, nombre d'institutions sociales, quand il s'agit notamment de soin et d'éducation spécialisée, mélangent à des fins d'intégration sociale, structuration culturelle, organisation sociale des échanges et de l'administration, tendant ainsi à réduire chacun à n'être qu'un handicap, un symptôme, un objet d'étude, une « comptabilité » d'où, toute singularité est exclue, d'où une pente totalitaire qui nourrit l'aspiration à une certaine servitude volontaire, ainsi que la croyance dans le primat de l'économique sur le social.
Ceci à un moment social de grande mutation où une laïcité ouverte permet et exige des remaniements, expression d'un «tu peux penser » en discontinuité avec la simple gestion d'une tradition du «tu peux savoir » et qui tienne compte du contexte culturel et scientifique du XXIe siècle ; en effet, on ne peut plus rendre compte des phénomènes de l'inconscient dans les termes hérités du dualisme du XIXe siècle.
Nourri et activé par une tradition héritée de Freud, de Lacan et de tous ceux qui ont soutenu, transmis, inventé l'expression singulière de l'acte psychanalytique, dans un contexte marqué par des impasses théoriques à l'origine de crises institutionnelles périodiques, j'ai essayé de m'acquitter, à ma place et à mon tour, de ce devoir de transmission systématique de l'expérience analytique. Pendant ces années d'énonciation, un séminaire me semblait devoir soutenir un réel remaniement théorique, c'est-à-dire, une discontinuité.
Depuis, j'ai perdu intérêt pour toute intervention dans le « collectif », instance ou l'enjeu de la constitution d'un lien social, autre que celui du transfert qui organise les groupes, m'est apparu bien improbable.
Quand en outre, ce qu'on a à dire paraît décidément bien décalé et inaudible au regard d'une micro culture psychanalytique ambiante, bruyante et d'évidence, il y faut toute la sollicitude de certaines personnes, pour se risquer à dire des choses qui pourraient être à dire, mais que le contexte pousse à taire.

Ce que je souhaite argumenter :
Si «l'expérience » analytique doit se poursuivre, cela tiendra à l'obligation, pour chacun qui se dévoue en son champ, d'inventer hors situations transférentielles, son expression de l'acte analytique, à partir des prémisses qui définissent le champ psychanalytique. De la même manière, nombre de pratiques sont à promouvoir à l'adresse : des individus, des minorités marginalisées ou des établissements en crise, qui réhabilitent les phénomènes culturels, non en tant que troubles, empêchant le fonctionnement d'une «cité idéale », mais comme condition de tout échange social. Pour autant, l'expression singulière de l'acte analytique n'entraîne pas l'obligation de prestation sociale, laquelle pour être méthodologiquement opérante, devrait se produire, hors la pratique de l'accord, du désaccord, du syncrétisme idéel et avec cette étoffe humaine qui a trop souvent fait défaut, dans les dernières années du mouvement analytique. C'est sans doute à ce prix, qu'on pourrait d'une part, éviter de faire régresser notre métapsychologie en métaphysique, et d'autre part établir notre discipline sur des concepts et les déductions qui en découlent.
Les rencontres du mardi, s'adressent à ceux qui, engagés déjà dans un «risque » singulier, cherchent de l'air, et à ceux qui, en formation de psychanalystes ou de psychothérapeutes, s'engagent dans le projet d'élaborer à partir des dernières théories, la leur.
« L'acte psychanalytique, une éthique du singulier ? »
L'argument vaut d'être mis au travail.

Marc Thiberge
Psychiatre, Psychanalyste

 

2005

En 2005, le séminaire de Marc Thiberge réinterroge les rapports entre Psychanalyse et déterminisme. L'hypothèse de travail pose le déterminisme comme concernant la réalité sociale, système symbolique largement insu, enchainement de causalités. Par contre l'Inconscient en tant que tel ne serait ni déterminé ni déterministe. Pas de signifiant maître organisateur, mais un système chaotique de signifiants sans signification, radicalement inaccesibles, où la pulsion désirante sans objet impulse l'émergence créatrice.
Le Séminaire se propose de contribuer à une modélisation de la psychanalyse à partir du contexte de pensée actuelle; en effet, celui-ci n'est plus celui des modèles énergétiques qui constituaient le contexte scientifique à l'époque de S. Freud.

Un document de travail est édité et est disponible à ALTERS.
Contacter ALTERS pour information

THIBERGE M., Psychanalyse et pratiques sociales, Inventer !, Tome 1 Champ social Editions, 2005

Permettre à un humain de se mettre en appétit est vital. ...
... la transmission ce n'est pas un savoir. Celle-ci est à distinguer de la tradition à laquelle elle s'oppose ; tradition où il est question de préserver, conserver, reproduire une expérience, des savoirs constitués, où on reste dans une orthodoxie.
En contrepoint, la transmission permet de rendre compte de son travail ou de sa vie, en tant qu'invention. ... La transmission de notre expérience à chacun implique qu'on se réunisse à partir de l'intransmissibilité comme position de transmission. ...
Ça ne peut qu'activer chez chacun des voies qui lui sont propres. On ne transmet pas des contenus, on transmet une sorte d'activation à chacun, de chacun à chacun, pour permettre à chacun d'advenir dans ses potentialités.

2006

La transmission intransitive, M. THIBERGE, ASPET, 24 septembre 2006

2007

En 2007, le séminaire a approfondi cette question en distinguant : l'ordre symbolique sur le versant du social et la fonction symbolique dans le registre de la réalité psychique ; la catégorie du réel est réinterrogée portant l'accent sur l'articulation imaginaire et symbolique.

En mai : Introduction à la question du symbolique en Psychanalyse
En juin, lors d'un week-end de travail à Laguiole (12) : Ordre symbolique culturel et fonction symbolique psychique.
En juin : Les conséquences de la révolution lacanienne sur la conduite de la cure : enjeux et impasses.
En juillet : Pour l'organisation dualiste de la réalité psychique comme condition de la désintrication.
En septembre : la psychanalyse comme substitut "scientifique" aux croyances "fondées" des religions monothéistes.

Un document de travail est édité et est disponible à ALTERS.
Contacter ALTERS pour information

 

2011

Les instances de transmission de la psychanalyse

2012

Parole et langue. Est-il possible d'élaborer une praxis hors de ses propres déterminants culturels ?

ARGUMENT
Freud comme Lacan, n'ont cessé toute leur vie d'élaborer, l'un la découverte freudienne, l'autre une invention de cette découverte freudienne, avec leurs pré supposés culturels et leur langue hérités pour l'un du judaïsme, pour l'autre du catholicisme.
Dans la suite de leur recherche, comment radicaliser l'hétérogénéité réalité psychique/ réalité sociale ?
Les différences de formulation dont Freud et Lacan ont attesté dans l'élaboration de la méta psychologie sont exemplaires du fait que chacun, en fonction de déterminismes extérieurs à la méta psychologie, transforme les concepts pour les rendre conformes ou compatibles avec le système d'énoncés culturels dont ils participent.
Compte tenu de la position laïque soutenue dans le cadre de l'association ALTERS et des fondamentaux à partir desquels s'est fait ce regroupement associatif, je propose pour l'année 2011/2012 un séminaire qui ré interrogera l'aphorisme saussurien: le langage = langue + parole.
Nous essaierons de dégager en quoi cela peut éclairer ce que pourrait être un travail de recherche et d'invention ayant sa méthodologie rigoureuse et permettant la reprise par chacun d'un travail de modélisation à partir d'une référence laïque à la découverte freudienne. Car l'enjeu est bien là: transmission comme intransmissible.

Ce séminaire se tient aux dates suivantes :
4 Février 2012
24 Mars 2012
28 Avril 2012
23 Juin 2012
Prochaine séance le samedi 22 septembre 2012 de 11h à 12h30

 

2013-2014

Ce séminaire se tient chaque journée mensuelle d'ALTERS, le matin de 9h45 à 12h45

PROPOSITION
ARGUMENT POUR UN COLLECTIF

 

 

 

Mentions légales

Qui est en ligne

Nous avons 17 invités et aucun membre en ligne

Joomla Templates - by Joomlage.com